Organisation Métier Produits Forum Forex Trading Forex Services

Comptant

Vers le menu CHANGEImprimer cette pageTélécharger un chapitre
Régulièrement, les Banques sont appelées par leurs clients pour des demandes de cotation. Une cotation consiste pour la Banque en question à proposer à son client un prix acheteur et un prix vendeur.

Comment lire une cotation?

Exemple :

Un client demande à sa Banque un prix d'EUR/USD comptant (on dit aussi Spot).

La Banque cotera 1,2530/40. Cela signifie pour le client

  • Je peux vendre 1 EUR et recevoir 1,2530 USD.
  • Je peux acheter 1 EUR et payer 1,2540 USD.

Cette opération conclue en J verra les règlements se faire en valeur J+2 ouvrés (pour les 2 devises).

Pour celui qui demande le prix, le côté gauche représente le cours auquel il vend une unité de la devise principale, le côté droit représente le cours auquel il achète une unité de la devise principale.

On remarquera que le côté gauche est toujours inférieur au côté droit.

  • Le coté gauche s'appelle le coté demandé ou bid (prix auquel le coteur achète). Pour une entreprise qui demande le prix, il s'agit du cours export.
  • Le coté droit s'appelle le coté offert ou ask (prix auquel le coteur vend). Pour une entreprise qui demande le prix, il s'agit du cours import.
  • L'écart entre les 2 cotés s'appelle le spread. C'est le cambiste qui détermine le spread, en fonction du montant traité, de la nervosité du marché et de son « sentiment ». Dans un marché agité, pour un petit montant, le spread sera en principe plus grand que pour un gros montant dans un marché calme.

Notons que, dans un marché normal, cette notion est valable quasiment pour tous les types d'opérations (comptant, terme, trésorerie, etc.) qu'une Banque digne de ce nom, se doit de coter dans les 2 sens.

Bien entendu le raisonnement est identique si notre Banque demande une cotation à une autre Banque. Dans ce cas, la Banque demandeuse de prix se retrouve dans la position de client vis à vis de l'autre Banque.

Dans un marché « calme » et pour une devise « non exotique », les prix sont généralement donnés avec 5 à 6 chiffres significatifs. Pour plus de rapidité, les cambistes parlent en points ou pips (généralement les 2 derniers chiffres).

Ainsi, sur l'exemple cité plus haut, ils coteront 30/40. La contrepartie (un autre Cambiste) étant supposée connaître les autres chiffres significatifs. En cas de doute, on pourra préciser la figure (25 voir 1,25 dans ce cas). Cela peut être nécessaire en cas de fortes variations ou lorsque le prix varie autour d'une figure.

Signalons pour l'anecdote que les Cambistes ont l'habitude de remplacer les prix en « soixante-dix » ou « quatre-vingt-dix » par « septante » ou « nonante ». Il y a peu, la majorité des transactions s'effectuaient par téléphone et cette astuce permet d'éviter la confusion (phonétiquement) entre 66 et 70, par exemple.

La cotation d'un cours est également influencée par la tendance générale du Marché. Il est prudent de « décaler » le prix vers la droite (c'est à dire vers le haut) dans un Marché haussier.

La position du Cambiste interviendra également dans la cotation. Sur une position longue (c'est à dire excédentaire), un cambiste pourra donner un cours décalé à la baisse par rapport au prix du Marché, ceci dans le but de rendre son offre plus attractive et de diminuer sa position, à condition que les cours correspondent à son prix de revient (voir la notion de position).

Haut de page Haut de page

RECHERCHE
CHANGE
TRESORERIE
SWAPS
FUTURES
OPTIONS

 

Hit-Parade des sites francophones