Organisation Métier Produits Forum Forex Trading Forex Services

Comptant

Vers le menu CHANGEImprimer cette pageTélécharger un chapitre
Depuis la mise en place de l'Euro, c'est la Banque Centrale Européenne qui publie les cours de référence contre Euro, mais avant ?

Les cours de référence

Un cours de référence est censé être le reflet des cours auxquels s'échangent les monnaies pendant une courte période. Ce cours est officiellement constaté par une autorité.

Certaines entreprises trouvent un avantage à traiter leurs opérations de change « au cours de référence », en effet :

  • comme le cours est largement diffusé dans la presse, il n'y a aucune contestation possible,
  • cela permet de traiter de manière égale tout type de montant.

Actuellement les cours de référence sont cotés au certain, c'est à dire que l'on exprime une unité d'Euro dans chacune des devises étrangères.

Exemple :

  • USD 1,2855 (1 EUR = 1,2855 USD).

Si besoin, des cours écartés sont calculés afin de déterminer un cours acheteur et un cours vendeur.

Ces cours « acheteur » et « vendeur » seront appliquées aux opérations clientèles.

En France (jusqu'à la mise en place de l'Euro le 4/1/99) les cours du jour étaient cotés à l'incertain pour une vingtaine de devises. On exprimait donc chaque unité de devise étrangère en contre-valeur Franc.

Exemple :

  • USD 5,9610 (1 USD = 5,9610 FRF).
  • XEU 6,5975 (1 XEU = 6,5975 FRF).
  • DEM 3,3536 (1 DEM = 3,3536 FRF).
  • Etc.

Le principe de la cotation officielle ne se pratique pas sur toutes les places. Ainsi, il n'y a pas de cours du jour à New-York ou à Zurich par exemple.

La Banque de France

Avant la mise en place de l'Euro, c'est la Banque de France qui assurait elle-même la cotation des cours de référence (contre FRF). Cette cotation s'appelait « fixing » et se déroulait à la Bourse de Paris.

FOCUSLe fixing à la Bourse de Paris
CAC

Pendant de nombreuses années, une séance particulière se déroulait dans les sous-sols de la Bourse de Paris (Palais Brongniart) : il s'agissait du fixing des devises (contre franc).

Cette séance rassemblait les représentants des principales banques de la place de Paris. Ces derniers devaient présenter leur carte d'entrée pour accéder à ce lieu (voir la mienne ci-contre).

Les devises étaient cotées l'une après l'autre et chaque établissement pouvait intervenir pour vendre ou acheter en fonction de sa position. Tout ceci bien entendu sous l'oeil vigilant de la Banque de France qui ne manquait pas d'intervenir en cas d'attaque contre le Franc.

C'était l'époque où les cambistes aimaient à se retrouver autour d'une coupe (ou deux) de champagne ou d'un bon repas chez Galopin ou au Vaudeville (restaurants qui existent toujours place de la Bourse).

De nos jours, la Banque de France se contente d'assurer la diffusion des cours de référence quotidiens publiés par la banque Centrale Européenne, elle publie également (liste non exhaustive) :

  • Des cours fin de mois de l'Euro à partir des cours de référence des 28 devises cotées par la B.C.E.
  • Des cours moyens mensuels de l'Euro contre les 28 devises cotées en référence par la B.C.E.
  • Des cours fin de mois estimés sur les autres devises du monde (+ de 100 devises)

A noter que ces cours sont disponibles sur une période glissante de 3 ans.

La Banque Centrale Européenne

La Banque Centrale Européenne publie depuis début janvier 1999 les cours de change de l'Euro contre un certain nombre de devises.

A l'origine, 17 devises étaient concernées : Le dollar américain (USD), le dollar canadien (CAD), le dollar australien (AUD), la livre sterling (GBP), le yen japonais (JPY), le franc suisse (CHF), la couronne danoise (DKK), la couronne suédoise (SEK), la couronne norvégienne (NOK), le dollar néo-zélandais (NZD), la livre chypriote (CYP), la couronne tchèque (CZK), la couronne estonienne (EEK), le forint hongrois (HUF), le zloty polonais (PLN), le tolar slovène (SIT) et enfin la drachme grecque (GRD).

En octobre 2000, 12 devises ont été ajoutées : le lev bulgare (BGN), le dollar de Hong-Kong (HKD), la couronne islandaise (ISK), le won coréen (KRW), le litas lituanien (LTL), le lats letton (LVL), la livre maltaise (MTL), le leu roumain (ROL), le dollar de Singapour (SGD), la couronne slovaque (SKK), la livre turque (TRY) et enfin le rand sud-africain (ZAR).

Le 1er janvier 2001, la drachme grecque a quitté cette liste pour rejoindre celle des monnaies à taux de conversion irrévocable contre Euro.

Chaque cours est basé sur une concertation entre banques centrales intra et extra S.E.B.C. (Système Européen de Banques Centrales) en principe à 14h00 et doit refléter les conditions du marché à ce moment. Le cours est un cours moyen entre le cours acheteur et le cours vendeur.

Haut de page Haut de page

RECHERCHE
CHANGE
TRESORERIE
SWAPS
FUTURES
OPTIONS

 

Hit-Parade des sites francophones